Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Léa

Impressions de spectateurs

 

« Quelqu'un sait-il où nous sommes ? »

 

             Avant que le spectacle ne commence, nous, spectateurs, avons été guidé , non vers les fauteuils installés face à la scène mais bel et bien sur la scène ! Pendant le court trajet qui se passa dans le noir, plusieurs personnes se sont posés des questions du genre « Où allons nous ? » ou bien « Où sommes nous ? » .

 

Et ces questions, nous les retrouvons également dans le spectacle !

 

« Quelqu'un sait-il où nous sommes ? » est une réplique qui m'a marqué, et c'est sûrement une des phrases du texte dont je m'en souviens le mieux. D'ailleurs, c'est cette question qui m'a, sans aucun doute, le plus intrigué ! Et c'est elle qui m'a tenu en haleine pendant tout le long de la pièce.

Où étaient donc ces aveugles ?

À la fin de la pièce, je n'aurai pas su dire où ils se trouvaient, finalement, ils m'avaient simplement fait voyager d'un endroit à un autre, sans même avoir besoin de bouger  ! Et je me suis laissée emporter d'une contrée lointaine où le soleil réchauffe la peau, à un espace où le vent est doux mais parfois frais, en passant par cette hospice glaciale, située en haut d'une colline, entourée de très hauts murs de pierre, comme une prison... Par moment, je sentais l'odeur du sel de mer et j'écoutais les vagues se fracasser contre les rocherset à d'autres instants, j'entendais l'eau d'un fleuve couler tranquillement. Je voyais les aveugles assis à l'ombre d'un arbre puis perdus dans la noirceur de la nuit - atmosphère assez effrayante ! - puis éclairés par les beaux rayons de la LuneDe plus, je me suis sentie protégée quand le ciel devenait menaçant, grâce aux parois de la grotte qui se dessinait peu à peu avant de s'évanouir aussi rapidement que les autres lieux apparus. J'ai vu, des feuilles mortes qui tapissaient une forêt isolée, et j'ai vu cette île inconnue qu'ils n'ont jamais vu... Un des aveugles demande aux autres : " Quelqu'un a t-il vu l'île autrefois et peut-il nous dire où nous sommes ? " et ils répondent, avouant qu'ils sont tous arrivés sur cette île mystérieuse sans jamais l'avoir vu ! Alors ils la décrivent selon leurs souvenirs et leurs sensations. C'était étrange de voir toutes ces choses qu'eux ne peuvent pas voir, et de les découvrir avec eux ! C'était étrange de voir ces paysages, à travers leurs sensations, leur imagination, leurs vagues souvenirs...

C'était agréable de laisser notre imagination compléter le texte.

J'ai trouvé que c'était là, le charme de la pièce.

Source

http://www.ledevoir.com/images_galerie/92681_77728/les-aveugles-un-spectacle-de-denis-marleau.jpg

 

 

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article