Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par damien


J'ai choisi ce moment car il parait assez absurde et d'une certaine façon assez humoristique car sans le savoir les 2 personnages se connaissent.

 

 


 ELECTRE :

"Etranger, permets-moi, par la grâce du ciel,

Si sa cendre est dedans, de la prendre en mes mains

Pour verser des sanglots, pour gémir à la fois

Sur mon malheur sans fin et sur celui des miens."


A ce moment là, Electre ne sait pas que l'"étranger" en question est son frère. L'étranger, qui est donc ce fameux Oreste ne sait pas non plus que cette fille, qui veut sangloter et gémir sur la mort de son frère est en fait sa soeur.



ELECTRE :

"Il serait donc... en vie ?"

C'est Electre qui en sanglotant sur les malheurs de son frère, fit découvrir à Oreste qui elle était. Ils se découvrirent mutuellement.


ORESTE:

"Oui, puisque je respire."


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article