Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Léo

 

Je ne suis en réalité

Que le simple et docile serviteur des ombres.

 

Je marche avec elle,

Je cours avec elles quand il faut courrir

Et j'arrête de courir quand elles s'arrêtent.

 

J'ai ainsi marché

Dans une forêt de larmes et dans de grandes colères,

Dans l'air irrespirable et dans les mensonge,

 

J'ai marché sur la langue des sans-voix

Et sur la langue des sans couronnes,

 

J'ai marché tant que j'ai pu marcher,

 

Parce que comme tu le dis bien,

Tous les chemins conduisent à la mer,

Ou à l'amour.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MLB 19/01/2014 17:55


Belle promenade à travers le recueil !