Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Louise

- Eaux et tristesses, montez et relevez les Déluges.

Car depuis qu'ils se sont dissipés, - oh les pierres précieuses s'enfouissant, et les fleurs ouvertes ! - c'est un ennui !

Les sentiers sont âpres. Les monticules se couvrent de genêts. L'air est immobile. Que les oiseaux et les sources sont loin ! Ce ne peut être que la fin du monde, en avançant.

 

 

("Après le Déluge", p.208, "Enfance", p.211)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article