Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Florine

 

ANE  ET RUINES

 

 ane.JPG

 

 

 

Déambulant à Déia de Majorque

Robert Graves reçoit Ostie, Pompéi, Herculanum

Femmes, artistes, imaginer que jadis elles ont

connu une vie d'écornifleurs

 

 

Des bobards répétés déchirent la taverne

Cordes vocales distendues des vestales infidèles

Les invités du poète agacent le baragouin

 

 

 

 

 

A l'ombre contre un ciel dégagé

un âne observe la limpidité des va-et-vient

et mon oreille prend des notes

pour la postérité des vendeurs d'olives


 

 

 

 

 

Le seuil des échoppes se prenant pour Dionysos,

blâmera l'Orphée des pieds aux mosaïques ?

Eternité tourne en bourrique.

 

 

 

 

 

Source      

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J


Florine j'adore ton article surout la photo de l'âne.



Répondre