Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Théo

Voici le poème transformé:

 

 

Tu es là,

contre la large paupière de mon ventre

qui cligne

 

Ton corps est moins lourd à porter que nos

paroles, un solstice d'été à six heures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article