Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Jeanne

 

Elle et lui regardent filer l'étendue noire

la route invisible traverse toute la nuit toute

avec toi on n'arrive pas à savoir

si tu es sérieux ou non

 

la nuit le son d'un avion perce des brumes

la nuit transportedes paroles

combien de fois a-t-il entendu cette phrase

il est bien d'accord

pour lui c'est pareil

il n'arrivepas à savoir.

 

En mêlant ces extraits de deux poèmes différents, une scène m'est apparue ; celle d'un couple allongé sur l'herbe, observant l'étendue noireparsemée de petites lueurs. Un malaise présent depuis quelques temps entre eux s’agrandit au fil des secondes qui passent. Oui, le son d'un aviona remplacé celui de l'exclamation. Elle est agacée, elle ne le comprend plus. Il est résigné, lui aussi ne comprend plus. De toute façon, cela fait longtemps qu'il ne cherche plus à comprendre.  


Le lever du jour découvrira le fil décousu.
 

S i l e n c e.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jeanne 07/05/2013 21:14


Merci Anne-Ga :)) !

Anne-Gabrielle 06/05/2013 21:49


Génial ton article! et j'adore ton poème!