Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Théo


J'ai décidé de mêler la première partie du poème de la page 33 et la dernière partie de celui de la page 21, ce qui donne cela:


 


Sur un quai


 


les pieds battant la mesure incertaine


 


ma cabane portative


 


laisse les barbares au-dehors


 


quand ils la briseront


 


ce que j'espère encore de moi


 


est de me retrouver aux côtés de mes frères humains

 

Commenter cet article