Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Erwann

 

http://img.over-blog.com/500x708/2/69/24/89/Lautridou-Pauline---Couverture-image.jpgSource image

 

Si le nom du roman lui est dédié et que l'auteur a basé son livre autour de lui, c'est sans doute parce que Magnus est un objet, et presque un personnage à part entière, qui fait sens durant toute l'histoire. Ainsi, Magnus apparait dès la plus tendre enfance de Franz-Georg, comme le seul repère de cet enfant, son seul ami dans un monde qui lui parait étranger : son père est froid envers lui, sa mère n'a que peu d'égards envers son ours,... Cet ours en peluche est le lien vers son passé, qui lui sera révélé bien plus tard dans l'histoire.


Ainsi, lorsque son "père" est pourchassé par la justice, et que sa mère dépérit dans la misère, Magnus est le dernier ancrage de Franz-Georg avec son enfance, ses moments passés dans le salon de ses parents à écouter son "père" chanter, etc...


Lorque le garçon arrive en Angleterre, il se rend compte que Magnus a été modifié par sa mère, et ceci afin de le rendre un peu plus prestigieux, un plus représentatif de sa vie antérieure. C'est comme si elle avait voulu qu'à travers son ourson, Franz-Georg se souvienne toujours de sa mère comme elle était au temps de la gloire du IIIe Reich, et de la prospérité de leur famille.


Mais cette modification conduit à l'oubli de Magnus par Franz-Georg pendant un très long moment, sur une armoire dans sa chambre à Londres. Ainsi, c'est l'effet inverse qui se produit : il essaie d'oublier son enfance. Ce n'est que lorsque son voyage au Mexique prend fin que Franz-Georg reviendra à Londres et retrouvera Magnus. C'est d'ailleurs sous le pseudonyme de Magnus qu'il y revient. Il s'identifie alors à l'ourson, comme le seul représentant de sa véritable famille et de sa véritable identité.


On se met alors à confondre l'ourson et le jeune homme : leur identité est confuse, leurs noms se répondent et, malgré le mutisme de l'ourson, on en vient à se demander si celui-ci finira un jour par parler au jeune garçon pour lui révéler l'entière vérité.


Magnus l'ourson est donc probablement le personnage le plus mystérieux du roman, tout en étant le personnage-clé de l'histoire. Lorsque Franz-Georg le laisse dériver dans le fleuve, il est évident que c'est le symbole de tout son passé qu'il laisse partir à l'eau de cette façon. C'est un moyen de se créer une nouvelle histoire, de faire un nouveau départ. Et Magnus, représentant silencieux de cette épopée, ne peut qu'accepter le choix de son ami.


Commenter cet article