Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Lucie

LORENZO POEMES

 


Charles Baudelaire est un poète français né dans une famille bourgeoise le 9 Avril 1821 à Paris. Un des plus célèbres poètes français du XIXe siècle, il a rompu avec l'esthétique classique de la poésie et renouvelé en profondeur les motifs poétiques. Il a tenté de tisser des liens entre la beauté et le mal, la violence et la volupté... Journaliste, critique d'art et poète, il mène une vie dissolue. Il meurt de syphilis à 46 ans (Août 1867).

Son oeuvre majeure est le recueil de poèmes en vers Les Fleurs du mal (Le spleen de Paris n'est publié qu'à titre posthume). Celui-ci, à l'époque, fit face à beaucoup de censure (et de scandale). Le poème suivant en est extrait.

 

Remords posthume

Lorsque tu dormiras, ma belle ténébreuse,
Au fond d'un monument construit en marbre noir,
Et lorsque tu n'auras pour alcôve et manoir
Qu'un caveau pluvieux et qu'une fosse creuse ;

Quand la pierre, opprimant ta poitrine peureuse
Et tes flancs qu'assouplit un charmant nonchaloir,
Empêchera ton coeur de battre et de vouloir,
Et tes pieds de courir leur course aventureuse,

Le tombeau, confident de mon rêve infini
(Car le tombeau toujours comprendra le poète),
Durant ces grandes nuits d'où le somme est banni,

Te dira : " Que vous sert, courtisane imparfaite,
De n'avoir pas connu ce que pleurent les morts ? "
- Et le ver rongera ta peau comme un remords.

Charles Baudelaire

 



Lorenzino de Médicis (né en 1514), surnommé Lorenzaccio après avoir décapité des statues antiques à Rome, a vécu à Florence durant la Renaissance. Homme politique, écrivain et dramaturge, il fut le compagnon de débauche de son cousin Alexandre de Médicis, Duc de Florence. Leur relation était, sous plusieurs aspects, ambigue : non content d'avoir souvent partagé le lit d'Alexandre, Lorenzino l'a également... assassiné. On ne sait pas exactement si ce meurtre a été causé par un différent entre les deux hommes, ou si Lorenzino l'a accompli pour libérer Florence de son tyran. Après le meurtre, il est banni de Florence, voyage quelques années, avant de revenir à Venise où, à son tour, il est assassiné de deux coups de couteau (en 1548).

Il est en fait l'auteur de multiples poèmes qui ont inspiré de nombreux poètes français ! Ainsi, le poème du très célèbre Baudelaire "Remords pothume", n'est qu'une fade copie d'un sonnet de Lorenzaccio de Médicis, que voici : 

 

Remords posthume du Duc décadent


Lorsque tu dormiras, mon jeune débauché,

Au fond d’un lourd tombeau construit en marbre noir,

Et lorsque tu n’auras pour alcôve et boudoir

Qu’un caveau pluvieux et un enfer glacé ;

 

Quand la pierre, opprimant ton torse lacéré

Et tes flancs que durcit une armure d’ivoire,

Empêchera ton coeur de bondir et vouloir,

Et tes pieds de courir l’allée du dépravé,

 

Le sépulcre, l’amant de mon rêve flambant

(car toujours le sépulcre célèbrera le juste),

Durant ces longues nuits où le somme est suintant

 

Te dira : « que vous sert, cher tyran, auguste,

De n’avoir pas connu ce que pleurent les morts ? »

Et le ver gangrènera ta peau : le remords.

 

 

Lorenzino de Médicis


 

22257 1368017922588 1295882076 2713865 6772158 n

Florence par i-voix


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article