Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Travail de groupe: quarta A Livorno

 

  Le jardin de l’enfance est un paradis perdu que seule la fiction peut reconstituer en en recueillant les traces ....

 

Il y des enfances,il y a des vies,il y a des histoires qui ne se perdent pas ,qui sortent du monde flou de la mémoire...là  le passé résourgit violent comme il l'était et il se fixe par la musique,le rap,pour nous parler ,pour se raconter.

Nathalie Sarraute a encré ses souvenirs à l'art,à l'écriture..grace à elle ,ils sont revenus,ils sont resourgis.

Là,dans ce clip,c'est encore une forme d'art,la chanson,qui sauve.

De fait, nous ne pouvons jamais aller dans le jardin de l’enfance, seule,l'Art  va vers lui...

On a vu en cours  combien cette autobiographie est sincère ( la violence de la langue,la musique.....),combien elle parle vrai.

On l'a comparée à l'autoportrait de Chardin qu'on avait  étudié en début d'année:

 

On y retrouve le meme courage de la sincérité, de montrer la réalité telle qu'elle l'est.

On peut réinventer sa vie,son passé...mais cela chanterait faux dit Chardin,dit La Fouine...

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article