Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Julie

 

        Et voilà, je me retrouve encore une fois l'oreille gauche collée à une enceinte de trois fois ma taille, une voix sortant de la terrible "machine" avec en arrière plan des sons de guitares, batterie, ... Je dois avoir 5-6 ans à cette époque, et j'ai évidemment subi les folles idées des parents pour m'habiller. Ils ont du s'amuser, d'après quelques photos, que je garderai bizarrement pour moi, je porte un beau pantalon en tissus d'un bleu-gris-blanc magnifique avec bien sûr quelques fleurs avec des couleurs toutes aussi nuancées, une belle polaire orange, des baskets, et, touche finale, le foulard zébré noir-blanc autour de la tête. C'est ainsi que je me vois entrainée dans un endroit totalement inconnu : un bar bourré de monde. " Tu as de la chance ! Tu es au premier rang pour voir ton père jouer ! " me crie un autre alien sorti de nul part. Je lui souris bêtement, à vrai dire il m'aura fallu quelques minutes avant de comprendre ce qu'il venait de me dire. Pas encore trop habituée à voir des gens déambuler ici et là, venir me parler de choses et d'autres. Ma mère me regarde et me fait son sourire du genre : tu vois comme tu ne regretteras pas d'être venue ici ! Tu vas t'amuser ! De toute façon tu vas devoir t'y habituer, ce sera comme ça tous les week-ends ! (on arrive à lire beaucoup dans un seul sourire). Ce petit signe de joie moqueur, je le garde pour moi afin de bien me rappeler que je dois être contente d'être ici. Alors, pendant tout une soirée je serai adossée à cette enceinte, on s'y habitue rapidement, je ne bougerai pas d'un centimètre. Triste qu'il n'y ai pas un autre gamin paumé comme moi pour me tenir compagnie et faire que je me sente moins perdue ...

 

   C'est ainsi que quelques années plus tard je suis assise dans mon canapé à vous écrire un semblant d'incipit d'autobiographie, sous un air de Because the night (Patti Smith). Pourquoi vous parler de cette époque ? Peut être qu'elle me manque et que tout passe trop vite. Bon, ça va devenir très gnangnan si je me mets à parler de ça alors, passons à la suite !

 

 

Et pour ceux qui ont "suivi", vous comprendrez pourquoi je suis "sourde" !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article