Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Claire F


J’ai choisi d’associer le poème « Le grand Icare » (p60 dans le recueil Sous un ciel sans paupière, d’Olivier Cousin)  à une chanson d’Ycare : « Alison ». Et cela tout d’abords parce que poème parle de la chute d’Icare, j’ai donc pensé à ce chanteur dont le nom rappelle cet épisode de la mythologie grecque. D’autre part, dans la chanson (cf. paroles ci-dessous) on retrouve plusieurs minces allusions au mythe d’Icare (expressions/mots soulignés).

 

La course est folle, folle 
Et c'est à perdre haleine 
Que je piétine mon rôle 
En convoitant la reine 
L'envie m'dévore, fort 
Ça me démange, je m'ennuie 
De toujours garder le nord 
En mire de ma vie 


Alison, sonne, sonne 
Dans ma tête 
Comme une douce mélodie 
Qui jamais ne s'arrête, non 
Qui jamais ne s'enfuit 
Mon corps résonne, non, non, non, non, non 
Et dans mes veines 
Bat cette douce mélancolie 
Si j'en abuse quand même 
Et m'rapprocher du paradis, oh oh 

Une vie d'soleil 
C'est un désastre 
Mais la lune me répond : dis 
Ne suis-je pas un bel astre ? 
Y en aura un pour toi aussi 
Et celui-ci ronronne 
A ton oreille meurtrie 
Que ce n'est pas ta faute 
Si c'est elle seule qui brille 

Alison, sonne, sonne 
Dans ma tête 
Comme une douce mélodie 
Qui jamais ne s'arrête, non 
Qui jamais ne s'enfuit 
Mon corps résonne, non, non, non, non, non 
Et dans mes veines 
Bat cette douce mélancolie 
Si j'en abuse quand même 
Et m'rapprocher du paradis, oh oh 


Refrain x2 

Alison ... Alison ...

http://www.parolesmania.com/paroles_ycare_66128/paroles_alison_1133422.html


Voulant fuir Minos, car Dédale avait aidé la femme de Minos a avoir le Minotaure, et ne pouvant partir ni par la mer ni par les airs (tous  deux contrôlés par Minos), Dédale et son fils, Icare, durent utiliser des ailes confectionnées par Dédale et fixées à leur dos grâce à de la cire. Dédale prévient son fils : il ne doit pas trop approcher la mer à cause de l’humidité et il doit éviter au maximum les rayons du soleil (j’ai lu deux légendes à ce propos : soit Icare devait partir avant que le soleil se lève soit Dédale lui ordonnait juste de ne pas trop se rapprocher du soleil .La première version semble plus plausible mais comme on retrouve maintes et maintes fois de l’irréel dans beaucoup de mythes, la seconde version reste « crédible ».  Malheureusement, Icare, grisé par la liberté que lui offraient les ailes, se laissa distraire et resta trop longtemps au soleil, ce qui eut pour effet de faire fondre la cire qui maintenait les ailes. Icare tomba dans la mer, qui porte aujourd’hui son nom « la mer Icarienne » 

http://www.galerie-creation.com/tableau-peinture-art-icare-chute-antiquite-homme-personnages-pastel-la-chute-d-icare-pj-437_xz_320_xz_images/upload/380/a574507f8fa2d5d5fe903720fe953a70041008070.jpg
 La Chute d'Icare de Michelle Marzolini-Schwartz

(Source : sur l'image)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article