Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Mélanie.

  

   Dans le poème Du mardi et des morts, Jérôme Leroy nous parle de la Guerre mais aussi de morts et notamment du décès de son père:

"Pour oublier que son père est mort la semaine dernière

  Le 10 juillet 2007

  Un mardi évidemment."


   Dans son poème Un an, Jérôme Leroy imite les bruits d'une guerre:

"Et je souffle de temps en temps dans le bugle guerrier

  Pour faire peur aux deux poules et au chat",

mais il nous rappelle aussi le décès de son père:

"Mon père est mort il y a un an".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article