Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Estelle

"Chaque fois deviner, en l'adulte, l'enfant qui a souffert. L'enfant en l'adulte, l'enfant en la jeune fille, sous le jeune homme l'enfant, l'adolescent." p 12

 

          Extrait du roman de Marc Levy, où es-tu? :

"Certaines blessures de l'enfance ne cicatrisent pas, elles se font oublier, le temps de nous laisser grandir, pour mieux ressurgir plus tard."

-"A quoi ça sert l'enfance ? Pourquoi ne peut-on pas devenir adulte tout de suite ?"

-"Parce que l'enfance à ses vertus. Elle nous sert à construire les fondations de nos rêves et de nos vies? c'est dans cette mémoire que tu viendras puiser tes forces, fouiller tes colères, entretenir tes passions, et bien souvent repousser les frontières de tes peurs, et de tes limites."

-"Je n'aime plus mon enfance."

-"Je le sais, et je te promet de tout faire pour te la colorier mais il y aura quand même quelques règles en noir et blanc."

 

 

  Dans ces deux extraits, il y a la description d'un enfant qui souffre des aventures qu'il a vécu, ce ne sont pas les même mais toutes deux ont eu pour cause d'être un déraciment pour l'enfant.

Pour l'extrait d'Isabelle DAMOTTE, C'est alors un engrenage de rage et de haine qui peut venir, même plus de tristesse, c'est fini, l'enfant est partit, enterré, l'esprit d'adulte abbat même l'adolescent, ils sont désormais dans le côté sombre des grands. Ils ne laisseront place qu'a la ranqueur et l'amertume, pour manger leurs plats plus froid que jamais, sur de petites âmes innocentes à leur tour.

L'extrait de Marc Levy rejoint aussi tout cela mais en moins fort, il décrit pourquoi certains adultes comme dans ce receuille ont un comportement si inhumain avec des enfants, cela pourrait nous aider à comprendre leurs actes. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article