Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

http://aucoindulivre.fr/wp-content/uploads/2008/11/rimbaud.jpghttp://www.yale.edu/aatfct/Apollinaire.jpghttp://www.zestofpeople.com/wp-content/uploads/2010/10/Gaetan_Roussel-234x300.jpg  http://3.bp.blogspot.com/_PVQvvRKh94I/TDhBPMTUP0I/AAAAAAAAEbs/aheY2OjnL2g/s1600/Aragon+Louis+,+jeune.jpghttp://www.chuland.net/images/literature/guillevic.jpg

 

 

 

 

 

 

 

"Parfois on regarde les choses  

telles qu'elles sont 

en se demandant pourquoi

 

Parfois, on les regarde

telles qu'elles pourraient être

en se disant pourquoi pas"

 

 

 

 


 

22257 1368020682657 1295882076 2713928 7192579 n

 

ENFANCE, III

 

 

Au bois il y a un oiseau, son chant vous arrête et vous fait rougir.

Il y a une horloge qui ne sonne pas.

Il y a une fondrière avec un nid de bêtes blanches.

Il y a une cathédrale qui descend et un lac qui monte.

Il y a une petite voiture abandonnée dans le taillis, ou qui descend le sentier en courant, enrubannée.

Il y a une troupe de petits comédiens en costumes, aperçus sur la route à travers la lisère du bois.

Il y a enfin, quand l'on a faim et soif, quelqu'un qui vous chasse.

 

 

ARTHUR RIMBAUD - Illuminations (1886)

 

 

 

 

 


 

22257 1368021682682 1295882076 2713950 6879822 n

 

 

IL Y A

 

Il y a des petits ponts épatants
Il y a mon cœur qui bat pour toi
Il y a une femme triste sur la route
Il y a un beau petit cottage dans un jardin
Il y a six soldats qui s'amusent comme des fous
Il y a mes yeux qui cherchent ton image

Il y a un petit bois charmant sur la colline
Et un vieux territorial pisse quand nous passons
Il y a un poète qui rêve au ptit Lou
Il y a une batterie dans une forêt
Il y a un berger qui paît ses moutons
Il y a ma vie qui t'appartient
Il y a mon porte-plume réservoir qui court qui court
Il y a un rideau de peupliers délicat délicat
Il y a toute ma vie passée qui est bien passée
Il y a des rues étroites à Menton où nous nous sommes aimés

Il y a une petite fille de Sospel qui fouette ses camarades
Il y a mon fouet de conducteur dans mon sac à avoine
Il y a des wagons belges sur la voie
Il y a mon amour
Il y a toute la vie
Je t'adore

 

 

Guillaume Apollinaire, Poèmes à Lou (posthumes)

 

 

 


 

 

22257 1368022002690 1295882076 2713957 948433 n

 

 

LA NUIT DES JEUNES GENS (extrait)

 

 

(...)

Il y a les nuits qui ne sont qu'une fenêtre sur l'aurore
Je me souviens d'une chambre ouverte sur une palmeraie
Et la mandoline de lune des crapauds
Je me souviens d'une maison perdue au milieu des vignes
Et le vent qui se lève et le volet qui claque
Il y a des nuits qui bourdonnent dans le fond de la mémoire
Des nuits soudain de tous côtés comme un vertige de miroirs
Cet immense pays inconnu devant toi qui te ressemble
Il y a les nuits qui sont l'eau des limons à midi mordus
Il y a les nuits de saphir les puits sans corde descendus
Il y a les nuits de Shakespeare où le Roi Lear les bras tendus
Marche en portant Cordélia comme un reproche à la lumière.

(...)

 

 

Louis ARAGON, Les poètes, "La nuit des jeunes gens".

 

 

 


 

23538 1381380101076 1429159953 2922772 7053569 n

 

 

BRETAGNE

 

Il y a beaucoup de vaisselle,

Des morceaux blancs sur le bois cassé,

 

Des morceaux de bol, des morceaux d'assiette

Et quelques dents de mon enfant

Sur un morceau de bol blanc.

 

Mon mari aussi a fini,

Vers la prairie, les bras levés,

Il est parti, il a fini.

 

Il y a tant de morceaux blancs,

de la vaisselle, de la cervelle

Et quelques dents de mon enfant.

 

Il y a beaucoup de bols blancs,

Des yeux, des poings, des hurlements,

 

Beaucoup de rire et tant de sang

Qui ont quitté les innocents.

 

 

Eugène Guillevic, Exécutoire, 1947

 

 

 


 

 

25884 1380623202154 1429159953 2920883 7193177 n

 

Il y a


Il y a là la peinture
Des oiseaux, l'envergure
Qui luttent contre le vent
Il y a là les bordures
Les distances, ton allure
Quand tu marches juste devant

Il y a là les fissures

Fermées les serrures
Comme envolés les cerfs-volants
Il y a là la littérature
Le manque d'élan
L'inertie, le mouvement

Parfois on regarde les choses

Telles qu'elles sont
En se demandant pourquoi
Parfois, on les regarde
Telles qu'elles pourraient être
En se disant pourquoi pas

Il y a lalala

(...)

 

GAETAN ROUSSEL

 

 


Vanessa Paradis - Il y a

 


Commenter cet article