Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Louise

LOGO-L-Ingenu-Le-Mag

 

       Bécassine est un personnage créé en 1905 par Joseph Pichon et Jacqueline Rivière. C’est une nourrice bretonne. Elle porte le costume traditionnel breton, une grande robe de couleur verte et rouge, des sabots en bois, une coiffe blanche qui lui couvre les oreilles. Elle est souvent représentée avec un parapluie rouge, clin d’œil  au Climat breton. Mais c’est surtout un emblème emprunt de préjugés. Car elle est considérée comme une sotte, une naïve ou même une attardée. A travers son image ressort le stéréotype du breton têtu, borné : le breton idiot. Cette vision était celle des parisiens à l’égard des bretons qui arrivaient dans la capitale pour y trouver du travail à cette époque.

 

        Ce personnage présente des similitudes avec le personnage d’Hercule. Cela s’explique d’abord par le fait qu’ils aient tous deux une origine purement bretonne, qu’ils soient naïfs, et innocents, tel l’ingénu au début du conte. On retrouve aussi le préjugé du breton idiot. Car lorsque Hercule se rend à Versailles pour  y voir le roi, il n’est pas entendu par qui que ce soit et est emprisonné à la Bastille. On ne considère pas l’ingénu comme quelqu’un de réfléchi. C’est aussi la vision que l’on a de Bécassine et donc des bretons, vus par les parisiens à cette époque.

       On peut aussi remarquer que tous deux n’ont aucune liberté de parole. L’absence de bouche pour l’une (De même pour sa coiffe qui lui couvre les oreilles, pour ne pas entendre ou percevoir le comportement anti-breton de certains), et  l’emprisonnement sans procès pour l’autre.

      C’est dans l’Ingénu qu’Hercule réussi à contrer ces préjugés en s’instruisant. Les bretons, moqués au travers de l’image de Bécassine, ont su démontrer au fil du temps, que l’image que dégageait Bécassine n’était pas la leur, en s’imposant aussi bien par leur niveau d’éducation que dans le monde du travail et ce même dans le microcosme parisien.

        On pourrait donc qualifier Voltaire de précurseur, voire de visionnaire. Il a su par sa plume, mettre en évidence le racisme de son époque, pour mieux le réfuter de par l’évolution spectaculaire de son héros.  

        L’expérience de l’Ingénu serait  donc avant-gardiste de cette image bretonne véhiculée à tort par Bécassine.

 

.http://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud/hlm/Personnages/images/becassine.gif                                                                                                                                                                

 

 

lien                                                                                                                                                                                                              

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MLB 06/11/2010 15:04



Rapprochement très judicieux !



Florine 30/10/2010 19:29



J'aime beaucoup aussi, je connaissais pas trop Bécassine, maintenant je sais à quoi m'en tenir ! ;)



Margaux M 30/10/2010 13:17



j'adore!! je n'aurais jamais pensé à Becassine, bien trouvé =D