Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Esteban

L'homme

prend comme ça

en vieillissant

une odeur

sucrée

et douceâtre

tandis que

la femme

prend comme ci

une odeur

aigre

et acidulée

 

ce sont les 2 odeurs

du 1er stade

de la pourriture

In fidel anthelme  la collection de Madame Fredi (aout 2001)

 

 

J'ai beaucoup aimé l'utilisation de ce poème car il réussi à décrire peut-être le sentiment que l'on peut ressentir quand on se sent vieillir (Julien Blaine dis juste avant "et ces odeurs qui ne sont plus les miennes,/je ne reconnais pas cet homme qui pue, quand trop il remue."). C'est un poème, comme les termes utilisés, à la fois doux et aigre, poetique et cru.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article