Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Erwan

ACTE III. scène 8

 

 

Dorante : Vous êtes sensible à son amour, je l'ai vu par l'extrême envie que vous aviez tantôt que je m'en allasse ; ainsi, vous ne sauriez m'aimer.

 

Silvia : (A part) Quelle originalité de prendre tant de conclusion hative. Il prétend connaitre la nature de mes sentiments, l'issue de tout avant même le dernière acte. Je perçois dans sa voix une pointe de jalousie, serait-ce pour cela qu'il était pret à me quitter dans une telle hâte ?

(Haut) Je suis sensible à son amour ! Qui est-ce qui vous l'a dit ? Je ne saurais vous aimer ! Qu'en savez-vous ? Vous décidez bien vite.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article