Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Mathilde

Acte II. Scène 1                                                                                                              Page 47.

 

MONSIEUR ORGON. Eh ! d'où vient qu'il ne voudra plus de ma fille, quand il la connaîtra, te défies-tu de ses charmes ?

 

LISETTE. a part. Mais ne comprend-il donc point ? Cet Arlequin va finir par me faire courir les champs avec ses mots d'amour ! Laisserai-t-il sa fille épouser un homme séduit par la servante ? Il ne devrait pas me sousestimer ainsi ! Sa fille n'est pas la seule à attirer les charmant hommes tels que Dorante... Haut. NON ; mais vous ne vous méfiez pas assez des miens, je vous avertis qu'ils vont leur train, et que je ne vous conseille pas de les laisser faire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article