Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Léa

 

Mission : Insérer un aparté dans la pièce de Marivaux, Le jeu de l'amour et du hasard. 

 Silvia et Dorante doivent se marier toutefois ce projet proposé par leurs pères respectifs ne leur plaît pas. Ignorant qu'ils ont eu la même idée, les deux promis échangent leurs places avec leurs domestiques pour s'épier mutuellement avant le mariage. Epris de Silvia déguisée en suivante, Dorante, après l'avoir fréquentée sous le nom de Bourguignon, le soi disant valet du faux fiancé, lui avoue son identité. Par amour, il est prêt à renoncer au mariage promis pour celle qu'il croit être une simple suivante. Cette dernière, bien que ravie d'apprendre qu'il n'est pas le valet de son fiancé, continue à lui cacher la vérité pour vérifier si les sentiments de Dorante sont bels et bien sincères. Mario, complice de Silvia et éclairé sur l'identité de Bourguignon, décide à la demande de sa sœur de lui apporter son aide.


http://www.freshwaterseas.com/theater/golac/dorante-and-sylvia-table.jpg

Silvia et Dorante - source de l'image


ACTE III – Scène 2.

DORANTE seul,

et ensuite MARIO.


DORANTE. Tout ce qui se passe ici, tout ce qui m'y est arrivé à moi-même est incroyable... Je voudrais pourtant bien voir Lisette, et savoir le succès de ce qu'elle m'a promis de faire auprès de sa maîtresse pour me tirer d'embarras. Allons voir si je pourrai la trouver seule.

MARIO, à part, en voyant Dorante. N'est-ce pas Dorante que j'aperçois au loin ? Voilà enfin quelque chose de divertissant. Tiens, il me paraît tourmenté ; il faut dire que ma friponne de sœur ne se lasse pas de faire de lui l'ingénu de son propre stratagème. Il ne m'est pas désagréable d'assister à toute cette mascarade, toutefois, bien que son avenir sera plus heureux qu'il ne le croit, je le vois l'âme au supplice et j'ai pitié de ce qu'il souffre. Il semble sincère, peut-être même que la rivalité dévoilera ses dispositions. L'événement de ce petit jeu sera bientôt révélé et pour le moment, je ne vois point de mal à avantager la situation en faveur de Silvia. (Haut) Arrêtez, Bourguignon, j'ai un mot à vous dire.

DORANTE. Qu'y a-t-il pour votre service, Monsieur ?

MARIO, bas. Jouons le rival accaparant et voyons sa réaction. (Haut) Vous en contez à Lisette ?

DORANTE. Elle est si aimable, qu'on aurait de la peine à ne lui pas parler d'amour.

MARIO. Comment reçoit-elle ce que vous lui dites ?

DORANTE. Monsieur, elle en badine.

MARIO. Tu as de l'esprit, ne fais-tu pas l'hypocrite ?

DORANTE. Non ; mais qu'est-ce que cela vous fait ? Supposez que Lisette eût du goût pour moi...

 

MARIO. Du goût pour lui ! Où prenez-vous vos termes ? Vous avez le langage bien précieux pour un garçon de votre espèce


Mise en scène Vincent Brisa - source de l'image

 

 

DORANTE. Monsieur, je ne saurais parler autrement. (Bas) Quel sort ! Me voilà surpris par le frère ! Tout cette histoire m'afflige, tout s'emmêle et rien ne semble éclairer notre condition. Ce Mario, quel étrange personnage ! Il se défie de moi depuis le premier jour, je dois me méfier.

MARIO. C'est apparemment avec ces petites délicatesses-là que vous attaquez Lisette ; cela imite l'homme de condition.

 

DORANTE. Je vous assure, Monsieur, que je n'imite personne ; mais sans doute que vous ne venez pas exprès pour me traiter de ridicule, et vous aviez autre chose à me dire ; nous parlions de Lisette, de mon inclination pour elle et de l'intérêt que vous y prenez.

 

MARIO, à part. Quelle fantaisie de ma sœur ! Sa ruse fonctionne ! (Haut) Comment morbleu ! Il y a déjà un ton de jalousie dans ce que tu me réponds ; modère-toi un peu. Eh bien, tu me disais qu'en supposant que Lisette eût du goût pour toi, après  ?

 

DORANTE. Pourquoi faudrait-il que vous le sussiez, Monsieur ?

 


http://www.theartchemists.com/wp-content/uploads/2013/01/p2.jpeg

source de l'image

 

MARIO, bas. Taquinons-le davantage. (Haut) Ah, le voici ; c'est que malgré le ton badin que j'ai pris tantôt, je serais très fâché qu'elle t'aimât, c'est que sans autre raisonnement je te défends de t'adresser davantage à elle, non pas dans le fond que je craigne qu'elle t'aime, elle me paraît avoir le coeur trop haut pour cela, mais c'est qu'il me déplaît à moi d'avoir Bourguignon pour rival.

 

DORANTE. Ma foi, je vous crois, car Bourguignon, tout Bourguignon qu'il est, n'est pas même content que vous soyez le sien. (À part ) Aime-t-il Lisette tant que cela ? Ça n'arrange en rien l'embarras dans lequel je me retrouve. Je suis enraciné dans ce rôle que je joue, sans avoir de prise sur ce qui va arriver. Sous ce nom de Bourguignon, je ne peux que lui obéir. S'il savait que ce n'est pas Dorante qui se trouve à présent avec sa sœur, il serait sans doute fâché. Je l'aurais trompé our m'éprendre de la soubrette qu'il éloigne sans cesse de moi.

 

MARIO. Il prendra patience.  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article