Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par anaëlle


Les masques des uns et des autres m'ont beaucoup marqué. Quand je dis masque j'entends aussi maquillage. Ils étaient blancs, avec une expression très neutre à chaque fois. Et quand il faisait une expression, c'était pour exprimer la terreur, la folie, l'angoissement... Et je dois dire que les comediens arrivaient parfaitement à me tortiller au fond de mon siège... Le blanc des visages rappelaient le blanc des corps sans vie et sans expressions. Cette couleur était rappelée par les habits de Pippo Delbono, mais aussi la maison blanche de la femme qui parle de tous ses proches dont les prénoms terminent par "y".


                                                                       http://farm3.static.flickr.com/2769/4136519143_d2e30eab0d.jpg




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article