Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Claire

La phrase qui m'a le plus marqué dans ce roman est :
 
[...] Quand la femme, qu'il pense avoir été sa mère, lui a brusquement lâché la main pour danser avec la mort.
 
Page 135
 
Car elle me rappelle la définition que donne Tadeusz Kantor à la guerre : La danse de la mort .

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article