Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Justine

On n'est pas jeune
quand on a dix-sept ans.
On se sent étranger

à son propre avenir,

et dépossédé déjà

de son premier amour en devenir.

On se sent en complicité

seulement avec la mort

que l'on imagine rebelle.

avec elle on parle en homme

on rit, on chahute, plastronne

on affiche des poses équivoques.

On lui accorde sa confiance

comme à tout ce qui ne se réalisera pas,

et dans son dos on lui pince les ailes.
On n'est pas jeune
quand on a dix-sept ans.
A quel âge alors ?
Trop tôt aux appétits de l'aurore,
trop tard aux larmes du soir
et tout à midi nous paraît accompli.


pix par Marie L.M.


J’aime beaucoup ce poème car il en ressort un sentiment que la plupart des adolescents ont dû ressentir, notamment par rapport à la mort.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie 26/04/2009 23:20

Merci pour ce poème aux notes si justes !C'est exactement ce qu'on ressent à cet âge là ! Mes 17 ans sont maintenant bien lointains mais je me souviens exactement de cet état d'esprit.