Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Charlotte

  
  
   Le sublime a l'usage des enfants pauvres donne ceci :

   L'homme actif ne perd pas une minute, et, a la fin de la journee, il se trouve que chaque heure lui a apporte quelque chose. Le negligeant, au contraire, remet toujours la  peine a un autre moment ; il s'endort et s'oublie partout, aussi bien au lit qu'a la table et a la conversation ; le jour arrive a sa fin, il n'a rien fait ; les mois et les annees s'ecoulent, la vieillesse vient, il en est encore au meme point.

   C'est le seul livre dont il a garde le souvenir, " ca nous paraissait reel".

P.31

(Extraits du Voyage en France avec deux enfants, livre avec lequel se fit l'education du pere d'Annie Ernaux)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article