Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Ilaria

                                           

                                     La  Bête
           
                   

                            Je me trouve dans cette cage

accablé par  la solitude

ensemble a mes peines et aux  yeux inconnus là bas

qui  toujours me tourmentent ,

 Ils m’indiquent comme des singes criants

Avec leurs yeux diaboliques

Ils attendent mon exhibition atroce

  
La folie mange mon cerveau avec voracité

Je m’agite, je me blesse,je grince des dents

                          mon public, applaudit,rit,  
                                      ma souffrance

Les larmes rancent ma peau

J’écrase mon visage à ces barreaux

Et je me demande comment est le monde

 sans barreaux

 Je reve de toucher la liberté avec de mes mains

Pour un moment j’ai l’illusion

Des pays lointaines

Mais l’espoir de s’échapper se décompose tout de suite

Comme un cadavre aux vers.

 Je suis encore ici

  Là  bas ils m’indiquent toujour

Comme la bête du cirque

 l'exposition horrible pour  les caprices du leurs enfants

Je voudrais connaître la mort

Mais non plus cette liberté

                                                            

                                      M’est accordé.

 

                                                                                                                                                                    Ilaria Gini
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Justine 04/03/2009 22:01

whaou! c'est tristement beau !