Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par boris

Peu importe ce que l'on peut dire, ce que l'on peut écrire, il n'existe aucune phrase, aucune tournure, aucun mot menant à la réalisation d'une utopie. Alors je me lance à travers l'encre pour parler si puis je dire d'un sujet que l'on ne peut écrire. Il s'agit la d'un récit dès plus banal, écrit non pas pour défendre les plus belles causes humanitaires ou encore pour parler avec haine et désolation du monde d'aujourd'hui, vous ne trouverez d'ailleurs aucune présence d'une morale enfantine employée pour associer lecture et éducation. Il s'agit d'un texte sans intérêt premier, composé par un simple lycéen identique aux 6 828 157 032 personne qui l'entourent ayant trouvé l'inspiration non pas lors d'une belle balade en forêt ou l'on peut admirer le réveil de la nature et entendre les fleurs prononcer leur nom ou encore sur un bord de mer paradisiaque où l'on peut contempler le crépuscule du soleil plongeant. mais juste pendant une énième heure de cours auquelle chaque adolescent doit se confronter. D'ailleurs vous ne trouverez point un texte bourré de rhétorique d'effet de réel ou encore d'interprétation que les professeurs se font plaisir de nous faire étudier. De plus, Ces quelques lignes furent réalisées non pas par une belle plume ancienne au passé historique dès plus admirable, mais par un stylo bic dès plus ordinaire acheté 1,45euro. vous ne trouverez qu'un récit vaguant dans la littérature et vivant au jour le jour. Vous vous dites alors quel est son intérêt ? Aucun ... mais avons nous vraiment besoin d'un intérêt ? Je ne pourrais vous donner ma véritable écriture, celle que l'on lit en peinant à déchiffrer les formes et courbes qui font mots et phrases. Je ne pourrais vous fournir les nombreuses ratures montrant la patience et les sentiments de celui que l'on appelle écrivain. Alors je fais appel à ceux qui ont encore le courage de me lire ou de m'écouter, les bouts de papiers où j'exprime mes sentiments les plus hermétiques au fils de mon bic. C'est ce que vous aller découvrir. Libre à vous de refermer ce bouquin et de ne plus jamais l'ouvrir, c'est vrai que vous vous dirigez dans une très longue perte de temps, mais que serions nous sans ? mais voilà que l'horloge affiche déjà 14H25, il est donc temps pour moi de partir et de me soumettre à ce que j'appelle votre envie de lire !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bravo Boris =D! Révélation *_* ?
Répondre
J
t'a trop géré!d'habitude je tien pas les textes long mais la jté suivit jusqu'au bout! brraaaaaaavvvvvvvvvvoooooooooooooooo!!!!!!!!!!!!
Répondre
L
Très réussi, *_*
Répondre