Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Justine

Madame Gus., ayant roulé
Toute la soiré,
Se trouva fort dépourvue
Quand les miettes furent venue.
Pas un seul petit morceaux
De tabac ou de bédo
Elle alla crier sa ruine
Chez la maitresse J. sa voisine,

Lui priant de lui prêter
Quelque graine pour subsister
Jusqu'a la soiré nouvelle
"Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'oût, foi de jovial,
Cigarette et bonne cam'."

Maîtresse J. n'est pas fumeuse ;
C'est la son moindre défaud.
"Que fesiez vous sans bédo ?
Dit-elle à cette emprinteuse.
Nuit et jour a tout venant
Je buvais ne vous déplaise.
-Vous buviez ? J'en suis fort aise.
Eh bien : décuitez maintenant."


image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marine 03/03/2009 21:06

E-XCE-LLENT !! ffranchement !! rien à dire ... ^^ et bizarrement, on reconnait assez facilement de qui ça parle ... x)

Marianne 24/02/2009 22:50

Vraiment trop bon ! T'as trop géré ma poule!! ♥♥♥ ! Kiffance totale !

aNE 23/02/2009 18:13

gus c'est toooooooooooop j'adooooooooore

J. 22/02/2009 19:22

Ahahahaha sale tOx' d'amour

_Marie 22/02/2009 19:16

C'est terrible :D

Logan 22/02/2009 19:06

terrible la fin ^_^

Emmanuel 22/02/2009 01:06

Vraiment trop marrant, bien vu !