Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Emmanuel - Fiona - MLB

Le mardi 20 janvier 2009,

les lycéens d'i-voix

ont rencontré le poète Yvon Le Men

au lycée de l'Iroise à Brest...






Fragments d'échange :



QUESTION DE CLAIRE :   Ecriviez-vous des poèmes dans votre jeunesse ?


Tout à coup, un matin d'avril, vers 11 heures, en 1968

J’ai écrit à 15 ans mon premier poème.

Un poème d’amour dédié à Jeanine…




Rencontre avec Yvon Le Men

Chapitre 4 : Jeanine

Yvon Le Men raconte l'écriture de son premier poème à l'âge de 15 ans



A l’école j’aimais beaucoup Nerval pour sa mélancolie.

J’ai eu 5 au bac de français sur « L’albatros » de Baudelaire !

J'ai découvert la puissance physique de la poésie grâce à Leo Ferré chantant Rimbaud, Baudelaire, Verlaine.

« Ô triste, triste était mon âme / A cause à cause d’une femme »

Quelle mélancolie que celle du e muet, une mélancolie qui nous tombe dans l'oreille !

La poésie nous redresse.

J’ai été chercher au plus loin ce que je n’ai pas réussi à dire avant.

La poésie nous ramène à l’humanité en nous.

Nous ne sommes plus des statistiques, des chiffres ou des mots qui trichent comme « hôtesse de caisse » !

On ne sait pas quoi faire du mot poète."

Le mot « poète » est un mot extraordinaire et ridicule à la fois.

Les poètes sont un peu fous, mais des fous magnifiques, des fous  lucides, qui voient les choses.




LEO FERRE - Avec le temps (1972)




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article