Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Fiona

 


L’un de mes préférés poèmes de ce recueil est « Dans les lieux suspendus », car il démontre une fois encore que tous les sujets peuvent être poétiques, même une arrière boutique oubliée au fin fond d’une cour. Je trouve également les figures de rhétorique très jolies.




Dans les lieux suspendus des arrières boutiques


Où les jours s’allongent


Comme des chats à fourrures d’ombres,


On rêve de lointains et d’infini


Entre les cris de la rue


Et l’humide silence de la cour.


Le ciel par une lucarne


Sur une table tombe comme du vitrail.


Les rayonnages débordent,


Des étagères d’invendus gémissent.


À une petite voix réclamant une référence


On répond qu’elle est épuisée


Et l’on sombre à nouveau près des gogues


Dans une existence d’objet hors catalogue.

















































lien


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article