Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Fiona

 Ne rien posséder que l’errance,


Ses parcours obsolètes,


Ses bagages allégés,


Ne rien détenir que les adresses


Approximatives des auberges du vent,


Des motels de la pluie,


Ne subir d’autre destin


Que le halage des fleurs,


Transmettre les atolls aléatoires


Des amitiés apatrides,


Des amours au sein des cités grotesques.




De part son thème du voyage, de la nécessité de partir, de bouger sans cesse, de ne

s’accrocher à rien et d’être son propre maître, j’associerais à ce poème un autre de

Georges Chènevière, (Poèmes 1911-1918) :



Étranger, ne te rendors pas,


Ce n
est pas encor le retour.


Ne t
attache pas à ces choses,


Ne demeure pas devant elles.


Ne laisse pas les souvenirs


Monter en eau à tes paupières.


Cette fleur, ne la cueille point,


Ne prolonge pas ce baiser,


Ne garde rien entre tes mains.


Ne fais rien qui puisse durer.


Ton cœur se viderait d
un coup.


Vite, vite, il faut repartir.


[...]


lien
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article