Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Emmanuel


Roses et raisins confits
    cadavre gelé du chien -   

le monde est un sucre noir
                                                         

      La terre est bleue

La terre est bleue comme une orange
Jamais une erreur les mots ne mentent pas
Ils ne vous donnent plus à chanter
Au tour des baisers de s'entendre
Les fous et les amours
Elle sa bouche d'alliance
Tous les secrets tous les sourires
Et quels vêtements d'indulgence
À la croire toute nue.

Les guêpes fleurissent vert

L'aube se passe autour du cou
Un collier de fenêtres
Des ailes couvrent les feuilles
Tu as toutes les joies solaires
Tout le soleil sur la terre
Sur les chemins de ta beauté.

Oeil de sourd
Faites mon portait.
Il se modifiera pour remplir tous les vides.
Faites mon portrait sans bruit, seul le silence,
A moins que - s'il - sauf - excepté -
Je ne vous entends pas.

Il s'agit, il ne s'agit plus.
Je voudrais ressembler -
Fâcheuse coïncidence, entre autres grandes affaires.
Sans fatigue, têtes nouées
Aux mains de mon activité.


Paul Eluard





J'ai mis ces deux poèmes en relation car j'ai trouvé qu'ils étaient liés par leur définition de la terre(et du monde): "le monde est un sucre noir" et "la terre est bleue comme une orange".

Pierre Peuchmaurd et Paul Eluard jouent tous deux sur les couleurs, ce jeu est le leur, grâce à lui ils réussissent même à changer notre vision du monde.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article