Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Marine

On aime une ville, on la maudit
Un rideau qui bouge
Par notre primitive vision de l'amour
Est-ce le paysage alentour
Par le souvenir de celle qui nous accompagnait
Qui frémit, qui fuit

Ou le vent qui naît,
Ou la certitude qu'elle s'y déplaçait
La lumière qui meurt ?
Un rideau qui tremble
Même si nous ne lui avons jamais parlé,

Ni frôlé la main sur un banc,
Simplement entr'aperçue,
Quand un volet se refermait,
Même si son existence nous échappait
Est-ce une main derrière
Derrière une double rangée de rideaux
La vie modulait les formes,

Un visage, un regard
Tremblait la respiration d'une femme
Nous la carressions de nos regards,
Est-ce une pensée, une âme,
Ou le souffle d'une vie promise ?
Elle nous flattait de ses paumes d'ombre,
Elle nous entourait,
Nous pressait sur son coeur plein
Et dans ses bras de lumière


.

pix
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Logan 19/01/2009 12:38

bravo c est super reussi =)