Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par i-voix


http://www.bacdefrancais.net/lafontaine2.jpgGravure de Migneret d'après Pingret


A la fin du 17ème siècle, Jean de LA  FONTAINE (1621-1695) donne au genre toute son ampleur à travers la publication de 12 livres de fables.


-      La Fontaine s'inscrit dans la fidélité par rapport à la tradition :


·      Celle d’Esope et de Phèdre comme il le rappelle dans la dédicace du Premier recueil : « Je chante les héros dont Ésope est le père / Troupe de qui l'histoire encor que mensongère / Contient des vérités qui servent de leçons. / Tout parle en mon ouvrage, et même les poissons. / Ce qu'ils disent s'adresse à tous tant que nous sommes. / Je me sers d'animaux pour instruire les hommes. »


·     Celle de Pilpay auquel il se réfère dans l’Avertissement du Second recueil : « je dirai par reconnaissance que j’en dois la plus grande partie à Pilpay, sage indien. »


-      Mais La Fontaine, tout en admirant profondément les anciens, modernise la fable, l’enrichit et la transforme : « Mon imitation n’est point un esclavage / Je ne prends que l’idée, et les tours et les lois, / Que nos maîtres suivaient eux-mêmes autrefois. » (Epître à Huet)


-      L’œuvre de La Fontaine rencontre immédiatement un succès éclatant : elle entre très tôt dans les collèges, connaît de multiples rééditions et traductions…


 

 

 

 

"Le corbeau et le renard"

par JEAN DE LA FONTAINE

 

 

Maître corbeau, sur un arbre perché,

Tenait en son bec un fromage.

Maître renard, par l'odeur alléché,

Lui tint à peu près ce langage :

« Hé ! bonjour. Monsieur du Corbeau.

Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau 1

Sans mentir, si votre ramage

Se rapporte à votre plumage,

Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois. »

A ces mots le corbeau ne se sent pas de joie;

Et pour montrer sa belle voix,

II ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.

Le renard s'en saisit, et dit : « Mon bon Monsieur,

Apprenez que tout flatteur

Vit aux dépens de celui qui l'écoute :

Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. »

Le corbeau, honteux et confus,

Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

 

JEAN DE LA FONTAINE, Fables, I, 2., 1668

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/10/Chauveau_-_Fables_de_La_Fontaine_-_01-02.png/400px-Chauveau_-_Fables_de_La_Fontaine_-_01-02.png
Gravure par François Chauveau (1668)

 

 

 


(A SUIVRE)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article