Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Solenne

         Elle était déchaussée, elle était décoiffée ...

 

 

 

Elle était déchaussée, elle était décoiffée,
Assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ;
Moi qui passais par là, je crus voir une fée,
Et je lui dis : Veux-tu t'en venir dans les champs ?

Elle me regarda de ce regard suprême
Qui reste à la beauté quand nous en triomphons,
Et je lui dis : Veux-tu, c'est le mois où l'on aime,
Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ?

Elle essuya ses pieds à l'herbe de la rive ;
Elle me regarda pour la seconde fois,
Et la belle folâtre alors devint pensive.
Oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois !

Comme l'eau caressait doucement le rivage !
Je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts,
La belle fille heureuse, effarée et sauvage,
Ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.


 

                                                                                     Victor Hugo (1802-1885)

 
 

                                                                                                         

 

 

 

 
 

"J'ai tout d'habord choisi ce poème car il m'évoque un sentiment de solidarité

& même de compation, Victor Hugo dans ce poème aide une jeune fille à se

                                    remettre sur le droit chemin & il le fait avec un superbe style ! "

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Iola 08/01/2010 00:29


Ce n'est pas un poème en prose..... 

 ?! 


Denis 12/01/2009 22:30

Pareil que Logan... Les images sont super originales et le poème est super!

_Marie 12/01/2009 21:09

La dernière photo est sublime
-_- '

Logan 12/01/2009 20:56

c est beau =) et j adore les images