Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Emmanuel

Qui-vive


l’expansion de l’univers à la pointe du premier merle
pourquoi prendre des nouvelles du front des catastrophes
la fenêtre ouverte sur tant d’espace en sonde
écoutant le rêve commun élever ses galeries verticales
je sais à cet instant que nous pouvons abolir
la mise à mort, qu’attendons-nous?
Je te regarde dormir dans l’ailleurs d’ici
esquisse de coulisses aux clefs de coups d’état
la paume ainsi fermée sur un de tonnerre
est-ce que tu réinventes la syntaxe de l’éveil
les fables sont soudain si proches
comme celle du trois cent soixante-sixième matin 

Renaud Ego


















J'ai choisi ce poème car Renaud Ego y traite des sujets qui nous concernent et dont on entend parler pratiquement tous les jours, ce sont des problèmes mondiaux comme la peine de mort ou des "catastrophes" qui, pour moi, peuvent aussi bien être de simples catastrophes naturelles que des guerres ou des génocides.
Je pense qu'à travers ce poème, Renaud Ego a voulu nous dire que c'est à nous de changer les choses, nous avons les cartes en main " la paume ainsi fermée sur un dé de tonnerre" chacun des trois cent soixante-six jours de l'année. Il faut appliquer nos "fables" ensommeillées à la réalité, notre dure réalité.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lucie 13/01/2009 19:56

C'est très beau, et une jolie interprétation!
ahbahsalut manu.

Logan 13/01/2009 18:02

je trouve cela magnifique ! =)