Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Fiona

         



          






lien

Des arbres ombres tombent
Leurs plumes papier froissé par un long été
En grand nombre et sombres, elles tombent en ronde
Au sol glacé, marbré, embrumé, du matin nouveau-né


(C’était le chemin qui longeait le lycée pour se rendre au gymnase, un certain vendredi dans son matin encore noir et presque hivernal.)














lien

Un été chantant sur les rebords de trottoir - un délice coulant dans la gouttière et s’éternisant sur la grille dégoût - une grimace jetée à la façade des maisons sévères - une voix glissant à travers les murs indiscrets - un pavé regardant la route d’amertume empressée - le bitume qui languit, fondant et traversant la chaussée - la cheminée atone écoutant la litanie qui résonne - celle de la grise et indolente machine à vivre.


(C’était la ville qui longeait une promenade pour rentrer, un certain midi d’été un peu tristounet.)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Justine 10/01/2009 19:40

très réusi !!!C'est très beau et très original

Emmanuel 05/01/2009 19:25

"Un été chantant sur les rebords de trottoir"
Tu me donne vraiment hâte de quitter le givre qui nous entoure pour la chaleur de l'été que j'attends impatiemment.

MLB 03/01/2009 17:30

Oui, quel talent !
Quel sens de l'image (c'est-à-dire à la fois, ce qui est rare, de l'observation du monde et de sa recréation potique) !
Quel art d'entrechoquer les mots pour faire vibrer notre propre imaginaire !
Merci Fiona.
On en veut encore...

Logan 29/12/2008 14:13

omg quel talent :O