Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Laura - Morgane - MLB

Le jeudi 11 décembre 2008,

les Premières L de l'Iroise ont rencontré le poète RENAUD EGO

à la médiathèque de Saint-Marc à Brest...






FRAGMENTS DE L'ECHANGE :



  • QUESTION DE MELANIE SUR LE METIER DE JOURNALISTE :


J'ai été journaliste assez longtemps et maintenant je dirige une revue littéraire à Marseille . Je fais des articles sur la littérature et je traite d'autres questions, sur le monde qui m'entoure. D'ailleurs tout ne peut pas s'écrire avec le poème, parfois les romans sont plus adaptés.


Etre un poète, je ne sais pas trop ce que ça veut dire : il y a un questionnement sur le monde, dont mes poèmes se nourrissent, dont ils sont une manifestation, mais pas la seule. Je circule entre différents territoires. La poésie est une ouverture : l'enveloppe de la poésie doit être poreuse à de nombreux événements du monde.


Poète, ce n'est pas une profession.







  • QUESTION D'EMMANUEL, DIEGO, ILARIA, FRANCESCO SUR LA DIFFICULTE DE LA POESIE MODERNE  :


Est récemment parue une anthologie de textes de toutes les civilisations et de toutes les époques : ce n'est pas plus simple que ce que j'écris !


Si on est capable de lire le mode d''emploi d'un portable, alors on peut lire un poème !

Et d'ailleurs; qu'est-ce qu'on comprend au plaisir ? qu'est-ce qu'on comprend à l'amour ? Rien ! On le vit et on peut le vivre de façon très intense...


Les choses les plus essentielles sont les plus mystérieuses. Si vous me disiez "j'ai tout compris à ce que vous écrivez, je me dirais "mince"... La dimension la plus inconnue de mon existence est la plus essentielle. C'est important que ça m'échappe dans le texte, que ça produise autant d'obscurité que de lumière. C'est peut-être le sens de l'aphorisme dont un d'entre vous a tiré un article sur le blog : "La lumière est une ombre portée".


Il faut accepter de ne pas avoir peur, il faut se dire "je vais arrêter d'avoir peur du noir"...


Alors, même le plus difficile pourra devenir savoureux...



Article de Fiona



  • QUESTION DE JULIA : Définiriez-vous la poésie comme une manière de vivre ou plutôt comme le miroir de nos pensées?


C'est une façon de vivre, un choix de vie, avec des conséquences pas toujours simples. Je n'ai pas le choix, c'est ça que je dois faire sûrement parce que c'est ce que je fais de mieux, ce que je fais le moins mal ...


  • QUESTION DE LUCIE : Vous avez écrit un livre sur Jimi Hendrix, est-ce que le rock est pour vous une source d'inspiration ?


Le livre sur Jimi Hendrix est tout d'abord un hommage au chanteur, c'est aussi un livre qui porte sur la dimension musicale du langage. La musique peut toucher aux sens sans s'encombrer de significations. Si j'écoute La mer de Debussy, sans savoir que ça s'appelle La mer, je peux y voir tout autre chose. Bien sûr que le rock m'a influencé, j'en écoute toujours d'ailleurs parce que son énergie me touche. J'ai fait dans ce livre cinq monologues pour essayer d'accueillir dans sa voix un peu de la musique d'Hendrix . Je pense que le Poème doit être une centrale d'énergie car l'énergie est synonyme de vie, et c'est cela le plus important .







  • QUESTION DE RACHELLE : Avez-vous subi l'influence d'autres poètes ?


Certainement mais je ne saurais pas dire quelle était cette influence. Plutôt que la forme, une certaine façon d'être au monde. Quand j'avais votre âge, jai découvert un poète, Aimé Césaire, j'ai lu son livre Cahier d'un retour au pays natal et ça a été un choc ! Je me débattais avec le monde et je me suis rendu compte qu'on pouvait canaliser sa colère, produire avec énergie du chant.




Aimé Césaire : Cahier d'un retour au pays natal



  • QUESTION DE MATHILDE : Est-ce que votre poésie est hermétique ?

Une dame m'a dit un jour : "J'ai beaucoup aimé mais je n'ai pas tout compris ... ". J'ai répondu : "Moi non plus !" Si je comprenais tout ce que j'écrivais, ma poésie mourrait . Ma poésie est vivante parce qu'il reste des choses à explorer.






A SUIVRE...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article