Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Julia

Anthologie de poèmes en prose



El a Cid


Je ne sais
ce que tue
Désir
Rimmel comme fleurissait
le ciel au loin bleu
ta main tenant

là plume
et ton écriture

Heureuse voilà les émaux
comme recuite dans la piété

ce que le vent
entonne

dans la fonte des beiges
c'est vient vers l'amer

comment faire terre à la lune

Vole Vole vers le magma
c'est si chaud qu'il saura c/h/anter
dé-cape
dé-cid vers la lointaine Madrid
et les maures en souffrances
tu as les pieds dans l'acte de foi

et tu le vois ça brûle
et ça fais de toi ma brune

sans rire
bouche en bouche
dé-voile ma langue
dé-volue à la gangue
de nos mots velus

agrippe en griffe
le silence n'est plus vide
n'est plus vie
ma terre en exil
et ta peau qui s'éloigne
ma chair tu t'effaces et c'est clair

pour toi
ma ville illisible

au fort Est


Pant







En un jet





en un jet je vide mon rêve à ta santé


pur jus de peau à s'enivrer


la goutte tombe dans les étoiles


le sexe croqué en croissant


craque croque grignote


les miettes à vider le désir
suce bouffe respire
les vies à violer les soupirs

ça saigne ça gicle ça tangue
j'ai le mal des mots
brisée, beuglante, j'avale ma mémoire

la mémoire m'engrosse comme une mer
vers ma pâle histoire, je débarque et traîne
casser le présent, encroûter le corps


j'ai mal à la mer
mal à la mémoire

Liette la Clochelune








 

 




Plus de mots, plus de Verbe.


On a trop dit d'insignifiances
trop infligé de faux poètes


trop loué ce qui luit, caressé le paraître


noué d'éloges trop de gorges
trop chanté tous ceux qui enseignent
trop enseigné ceux qui déchantent.

Mais, bon Dieu, que remontent


les rumeurs enfouies et les jurons
du vent sur l'incendie,
l'orage en fuite ou ce silence
de la vague océane avant l'écrasement!



Yves Heurté

 





Julia .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MLB 07/01/2009 17:20

Jolis choix et jolie présentation !