Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Marco

Spleen- Pluviose,irrité contre la ville entière:
 
Avec cette poésie, Baudelaire nous fait  éprouver un sentiment d'anxieté continuelle, cette sensation est évidente  surtout quand il décrit le chat, qui s'agite sans repos en cherchant une litière, ou quand il parle du "vieux poète" qui a l'ame qui erre dans la gouttière comme un fantome. Je pense que le chat et le vieux sont la meme chose, parce qu'ils eprouvent les memes sentiments.
Au debut Baudelaire décrit le Spleen, qui commence à inonder dans la ville, au centre ce spleen prend la forme d'un chat (qui erre sans repos) ,et a la fin il y a la "victoire" de ce sentiment de complet desespoir et tristesse.
Dans la poésie ce sentiment est aussi monté par quelques phrases et mots négatifs comme:
- Le froid ténébreux, qui evoque un sentiment de peur et solitude.
- Le cimetière, qui predit la mort du vieux poète.
- Le mot "mortalité",qui évoque la peur et une profonde tristesse.
- Le chat qui s'agite sans repos (comme le poète)
- Le mot galeux
- L'ame du vieux poète qui erre comme un fantome, qui évoque un sentiment de profonde anxieté.
- Le bourdon qui se lamente.
- Le mot "défunts".
Dans cette poésie le Spleen prend aussi la forme de "liquide" (ex. LA PLUIE)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean narache 27/04/2017 03:14