Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Morgane

Poème en prose d'Aloysius Bertrand : Ondine, tiré du recueil Gaspard de la nuit


Ondine - "Ecoute ! - Ecoute ! - C'est moi, c'est Ondine qui frôle de ces gouttes d'eau les losanges sonores de ta fenêtre illuminée par les mornes rayons de la lune ; et voici, en robe de moire, la dame châtelaine qui contemple à son balcon la belle nuit étoilée et le beau lac endormi.

"Chaque flot est un ondin qui nage dans le courant, chaque courant est un sentier qui serpente vers mon palais, et mon palais est bâti fluide, au fond du lac, dans le triangle du feu, de la terre et de l'air.

"Ecoute ! - Ecoute ! - Mon père bat l'eau coassante d'une branche d'aulne verte, et mes soeurs caressent de leurs bras d'écume les fraîches îles d'herbes, de nénuphars et de glaïeuls, ou se moquent du saule caduc et barbu qui pêche à la ligne !"

Sa chanson murmurée, elle me supplia de recevoir son anneau à mon doigt pour être l'époux d'une Ondine, et de visiter avec elle son palais pour être le roi des lacs.

Et comme je lui répondais que j'aimais une mortelle, boudeuse et dépitée, elle pleura quelques larmes, poussa un éclat de rire, et s'évanouit en giboulées qui ruisselèrent blanches le long de mes vitraux bleus.





J'aime ce poème car à partir de l'eau, on a l'impression d'un monde fantastique, irréel, avec des voix chuchotant des paroles incompréhensibles...
Il peut y avoir différentes significations, chacun pouvant l'interpréter à sa manière, c'est ce que je trouve intéressant dans ce poème.
Comme interprétation, il peut faire penser à une voix de la nature qui nous parle comme un chuchotement, ou un chant de sirène... On a comme l'impression que le réel et l'imaginaire se rencontrent ce qui crée un effet hors du commun, que j'aime. Ce poème m'a beaucoup marqué par son originalité.

 




link


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Agathe 17/02/2010 16:46


En fait, c'est le poète lui-même qui est sur le balcon de chez lui et derrière, il y a des vitraux bleus. Ondine représente l'eau, mais elle change: elle est eau puis elle est pluie, puis dame
chatelaine puis femme. Bertrand fait un rêve.


madoka2a 06/06/2009 19:06

Et si les vitraux bleus et la fenêtre illuminée étaientt une forme métaphorique des yeux de l'homme ?

ff 25/05/2009 15:16

toi parler la france tres bien!!!

Léa 21/04/2009 21:25

Moi javais pensé que les vitraux bleus, et les fenêtres illuminées pouvait tout simplement désigner l'endroit où habitait le mortel dont elle voudrai faire son roi des lacs. Car si il était la pluie je ne voit pas comment Ondine pourrait ruisseler dessus.Qu'en penses-tu ? 

Séverine 21/04/2009 18:46

Et si c'était la pluie...

Léa 21/04/2009 13:02

Moi j'ai un petit problème de compréhension, j'ai pas tout à fait compris qui étai le personnage dont Ondine tombe amoureuse. Car il dit qu'elle ruissèlle sur ses vitraux bleus.... J'ai trouvée ça étrange !! J'ai une illustration à faire justement à partir de ce poème, si tu pouvais m'aider justement sur l'identité de ce personnage ça m'aiderai beaucoup.Merci Léa.

MLB 07/01/2009 17:38

Oui, très joli choix.