Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Fabio

Quand le ciel est bas… IV Spleen de C. Baudelaire.

 

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits;

Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

 

 

D’abord le titre on fait déjà identifier le thème principal de la poésie : le « Spleen ».

 C’est un mot anglais qui représente la bile. Puis le mot a pris l’idée de malaise existentiel  ou dépression  très fort dans la poésie. En effet dans la médecine la bile était considérée la raison de la diffusion de ce malaise. 

Dans cette poésie il y a un sens de contrainte : le poète ne peut pas se libérer de sa vie en chaînes   et respirer. Il exprime la condition tragique de son spleen, qui lui empêche de s’élever, de toucher la  part divine de son existence.

Je sais que selon C. Baudelaire, il est un homme béni et maudit en même temps parce qu’il est capable de prendre significations importants et innovants et  de s’élever au ciel dans sa poésie, mais il est maudit car il est seulement un homme qui est proie du spleen.       

Sûrement son expérience peut être généralisée à tous les hommes parce que ce spleen n’était pas seulement un problème de C. Baudelaire, mais de toute sa époque. (une autre exemple se peut trouver dans la poésie italienne de Giacomo Leopardi)

Maintenant mon but n’est pas écrire  une analyse de cette poésie, mais je voudrais créer un lien avec une chanson  qui parle du même thème.

Le titre de la chanson est « The fool on the hill » écrite et chantée par The Beatles.

Et voilà le texte de la chanson :

 

Day after day, alone on the hill
The man with the foolish grin is keeping perfectly still
But nobody wants to know him
They can see that he's just a fool
As he never gives an answer
But the fool on the hill
Sees the sun going down
And the eyes in his head
See the world spinning around

Well on the way, head in a cloud
The man of a thousand voices talking percetly loud
But nobody ever hears him
Or the sound he appears to make
And he never seems to notice
But the fool on the hill
Sees the sun going down
And the eyes in his head
See the world spinning around

And nobody seems to like him
They can tell what he wants to do
And he never shows his feelings
But the fool on the hill
Sees the sun going down
And the eyes in his head
See the world spinning around

He never listen to them
He knows that they're the fools
They don't like him
The fool on the hill
Sees the sun going down
And the eyes in his head
See the world spinning around

 

La chanson parle d’un homme qui vit  dans une condition semblable au spleen des poètes comme C. Baudelaire. Il est isolé sur une colline et il n’a pas des amis ou une famille. Il est seulement considéré par les autres un fou que personne veut voir ou entendre ou connaître.

Il est conscient de sa situation et en revanche il considère les autres des fous. 

Comme unique confort il a la possibilité d’observer le monde d’une prospective spéciale et surtout le magnifique coucher du soleil.

J’ai présenté ce lien car il a presque le même thème et car je pense que cet homme de la chanson est une métaphore avec tous les hommes de chaque époque qui ont éprouvé ces sentiments et ce sens d’oppression et dépression (spleen). 

   

 

http://it.youtube.com/watch?v=n3InMTrfdgI

 

 

 

 

    

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MLB 11/12/2008 17:14

Très intéressant. Merci Fabio.