Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Fabio

L’amour selon G. Apollinaire.

 

Pour répondre et pour ajouter quelque chose aux articles  écrits sur le thème de l’amour,  je veux offrir trois poèmes du même poète qui parle de l’amour.

Le poète dont je parle est Guillaume Apollinaire (1880-1918).

Tous ses poèmes sont recueillis dans une œuvre intitulé « Lettres à Lou ».

D’abord il décrit la relation entre eux comme une sorte de « rêverie » accompagné avec la guerre que le poète vit en première personne et puis quand l’amour est terminé la tragique guerre prend tout à fait sa place.

Tout de suite j’ai cité trois de ses poèmes qui sont les plus fondamentaux pour moi.

 

1)    (sans titre)

 

Au lac de tes yeux très profond

Mon pauvre cœur se noie et fond

Là le défont

Dans l’eau d’amour et de folie

Souvenir et Mélancolie

 

2)    Il y a

 

Il y a des petits ponts épatants

Il y a mon cœur qui bat pour toi

Il y a une femme triste sur la route

Il y a un beau petit cottage dans un jardin

Il y a six soldat qui s’amusent comme des fous

Il y a mes yeux qui cherchent ton image

Il y a un petit bois charmant sur la colline

Et un vieux territorial pisse quand nous passons

Il y a un poète qui rêve au petit Lou

Il y a un petit Lou exquis dans ce grand Paris

Il y a une batterie dans une foret

Il y a un berger qui paît ses moutons

Il y a ma vie qui t’appartient

Il y a mon porte plume réservoir qui court qui court

Il y a un rideau de peupliers délicat délicat

Il y a toute ma vie passée qui est bien passée

Il y a des rues à Menton où nous nous sommes aimés

Il y a une petite fille de Sospel qui fouette ses camarades

Il y a mon fouet de conducteur dans mon sac à avoine

Il y a des wagons belges sur la voie

Il y a mon amour

Il y a toute la vie

Je t’adore

 

3)    (sans titre)

 

Un rossignol en mal d’amour

Chante et rechante tour à tour

Sur le mode

Majeur

Puis le mode mineur

Et je voudrais qu’il prit le ton de l’ode

Afin de chanter à ce déclin de jour

Ma très chère petit Lou toi ma très chère

amour

 

Bibliographie : « Guillaume Apollinaire, poesie d’amore »
                         (Letteratura in miniatura, Deagostini)

 

 

 

 

      

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

tony87000 31/12/2008 14:07

bon réveillon
amitiés
tony

laura 01/12/2008 09:42

Tu as choisi de très beau poèmes =D

MLB 30/11/2008 19:26

Merci pour ces poèmes.

(Personnellement, je n'aurais pas choisi Nana Mouskouri...)