Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Sophie

 

 

 

 Afficher les informations sur l'image

 

Ce poème me fait penser à un jour de tempête en Bretagne :

 

 

et qui voyant de l'éternel

passer parmi les branches

acceptera le bleu des mers

la sans cesse rechute des vagues

l'insistant pléonasme l'oeil

aux paupières d'écumes battues

lisières de tanta espuma

lis hier et demain lâche

la voix pour l'ordre étends-toi

extiende te aqui a la orilla

 

 

link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Oui, magnifique poème qui fait penser à un grand bol d'air marin
Répondre
M
Oui, on a l'impression que les vers sont des vagues !
Répondre