Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Lucie et Sophie.

Biographie : Mathématicien, économiste, philosophe et homme politique français. Jean-Antoine-Nicolas Caritat, marquis de Condorcet, perd son père très jeune ; sa mère lui fait suivre ses études chez les jésuites. Son premier ouvrage sur le calcul intégral, publié à 22 ans, a beaucoup de succès. Son aptitude pour les mathématiques se révèle très tôt et lui permet d'entrer à l'Académie royale des Sciences dès l'âge de vingt-six ans. Son professeur et ami d'Alembert lui fait connaître Voltaire et l'économiste Turgot qui est contrôleur général sous Louis XVI. Turgot le nomme inspecteur général de la Monnaie en 1774, fonction que Condorcet occupera jusqu'à la Révolution.
La curiosité insatiable de Condorcet l'amène à s'intéresser à la philosophie et à la politique. Il collabore à l'Encyclopédie, défend les droits de l'homme et de la femme et s'oppose à l'esclavagisme. En 1777, Condorcet est nommé secrétaire de l'Académie des Sciences, et en 1782, secrétaire de l'Académie française. Dans la "Vie de Voltaire" (1789), il se montre tout aussi hostile à l'Eglise que l'auteur de Candide.

Condorcet, alors illustre savant et déjà ouvertement républicain, est l'un des acteurs importants de la Révolution française.




Bibliographie : Du calcul intégral (1765), Lettres d'un théologien à l'auteur du Dictionnaire des trois siècles (1774), Réflexions sur la jurisprudence universelle (1775), Collaboration à la partie Mathématiques de l'Encyclopédie méthodique (1784-1789), Vie de Turgot (1786), De l'influence de la révolution d'Amérique sur l'Europe (1786), Essai sur la constitution et les fonctions des assemblées provinciales (1788), Sur l'admission des femmes au droit de cité (1790), Cinq Mémoires sur l'instruction publique (1791-1792), Sur la nécessité d'établir en France une constitution nouvelle (1793), Esquisse d'un tableau historique des progrès de l'esprit humain (posthume, 1795).


Quelques citations :

"Toute société qui n'est pas éclairée par des philosophes est trompée par des charlatans."
(Condorcet / 1743-1794)

"Il ne peut y avoir ni vraie liberté ni justice dans une société si l'égalité n'est pas réelle."
(Condorcet / 1743-1794 / Journal d'instruction sociale / 1793)

"La vérité appartient à ceux qui la cherchent et non point à ceux qui prétendent la détenir."
(Condorcet / 1743-1794 / Discours sur les conventions nationales, avril 1791)



Source texte.
Source image.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Article pertinent et clair.<br /> J'aime beaucoup la dernière citation que vous avez choisie.
Répondre