Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par fabio

De La musique noire à la musique Gospel.

 

La musique noire est définie comme une musique qui unit la joie, al tristesse, l’amour, la haine, la foi et le désespoir des esclave noirs d’Amériques. Dans leur condition sociale ils trouvèrent dans la musique religieuse la seule force pour survivre.

L’histoire raconte que l’esclavage commença en 1619 quand les premiers noirs des cotes  africaines furent portés en Amérique en les enchaînant pour les vendre comme « bêtes de travail ». Après la traite, ils travaillèrent dans les grandes plantations  dans  des conditions inhumaines : on  leur laissa seulement la « possibilité » de s’adapter  au nouveau monde  fait de  règles impitoyables et incompréhensibles. Ils n’eurent plus de dignité, de respect ; ils subirent le lynchage et surtout il n’eurent plus de liberté.

 Dans ces  conditions là, ils purent seulement  s'accrocher à  leurs sources culturelles qu'ils avaient portées avec eux. La seule source capable d’accompagner les esclaves dans leur dure et monotone vie et de conforter leurs tourments physiques et morales fut la musique d’Afrique.

Le rythme et la mélodie représentèrent un langage social pour exprimer leurs émotions et leurs pensées. Le  fait de pouvoir danser, jouer et chanter  en gardant le souvenir des leurs origines, fut essentiel parce que ainsi ils partagèrent la douleur, la colère, la  résignation mais aussi l’espoir.

Pendant le travail les noirs chantèrent et ils produirent le rythme de la musique en tapant  de leurs pieds,  de leurs mains,  de leurs instruments de travail sur le sol. Ainsi ils allégèrent la fatigue en exprimant des sentiments  parmi eux.

Ces chansons là , appelées « chansons du blé » décrivaient et décrivent encore leurs vies quotidiennes avec la fatigue et le désir de liberté.

L’esclavage dura pendant  deux siècles et demi :  tout le long de  cette longe période, ils furent en  rélation  avec les usages et les  moeurs des leurs maîtres : ainsi,  il naquit un autre  genre de musique appelée « musique afro-américaine », c’est à dire l’anticipation de la musique Jazz, Blues, Spiritual et Gospel.

Les esclaves noirs furent obligés  de  fréquenter les églises américaines. Les maîtres voulurent utiliser ce moment pour enseigner la résistance  aux souffrances et l’importance d’obéir a des  ordres, mais en réalité la religion chrétienne devint un instrument de liberté.

Leur désespoir se transforma en une force intérieure et nouvelle.

Les « chansons du blé » avec les thèmes de la religion portèrent à la naissance de la musique « Negro Spiritual » c’est à dire l’expression d’un a^me, le chant  du peuple afro-américain.

Quand en 1865 l’esclavage fut aboli, cette musique se diffusa et le blancs acceptèrent ce genre musical avec de la  curiosité et  de la sympathie. 

La nouvelle mélodie inspirée par la Bible et l’évangile comme le Spiritual, mais enrichie de musiques et tonalités originales, on  l'appela chanson « Gospel ».

De nos jours  la musique Gospel est un genre qui doit être  considéré  comme l’ensemble des émotions de l’homme.

 

 

Si vous voulez écouter un exemple de « chanson du blé », cliquez ici.

 

Si vous voulez écouter un exemple de « musique Spiritual », cliquez ici.

     

Si vous voulez écouter un exemple de « musique Gospel », cliquez ici.

 

En conclusion, j’ai voulu écrire cet article pour faire comprendre que un genre de musique ainsi populaire est dérivé d'une terrifiante situation d’esclavage et de racisme.     


...Merci pour avoir lu mon article...


écrit par Fabio

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Passionnant ! Merci Fabio.
Répondre