Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Emmanuel

Demain, dès l'aube...


Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.


De Victor Hugo (1802-1885)

Les contemplations - 03 septembre 1847


Je souhaitais vous faire partager ce poème car c'est celui que je préfère, non seulement il est magnifique, à mes yeux, mais il cache aussi une tragique histoire.

Le 15 février 1843, Léopoldine Hugo alors agée de 19 ans se marie avec Charles Vacquerie.

Le 4 septembre 1843, lors d'une promenade en barque sur la Seine elle se noie avec son jeune époux.

Victor Hugo, alors dans les Pyrénées, l'apprend le 09 septembre par la lecture d'un journal. Il rentre à Paris le 12.

S'en suit alors une période de deuil durant laquelle il n'écrit pas pendant trois ans.

 

 

( Sources: informations et poème, image, autres informations extraites de Anthologie de la poésie française )

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MLB 02/10/2008 18:40

Merci Emmanuel de nous faire partager cet émouvant poème : avez-vous remarqué comme on a l'impression au début que c'est un poème d'amour ?
Bonne justification du choix et jolie présentation.

Marina 02/10/2008 22:19


oui,..je présenterai cela à mes élèves sous forme de B:D:ils iront découvrir exactement cela: cela n'est pas un poème d'amour..c'est un poème du plus grand des amours...celui qu'on éprouve pour nos
enfants..cela dépasse effectivement non seulement nos vies mais, je le crois, la mort.
Merci, Emmanuel, de ce poème .


Caroline 02/10/2008 15:59

C'est un poéme très touchant que je ne connaissais pas. Merci de l'avoir mis sur ce blog :)

Lawgan 02/10/2008 15:59

c est magnifique mais c est vraiment deprimant aussi,Hugo fait passer une vraie emotion en si peu de lignes...

M.me Marina 02/10/2008 22:13


.MERCI!!Oui..magnifique! Je l'ai mis au programme pour mes élèves!
C'est émouvant!