Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

J'ai choisi d'associer cette image au recueil de Perrine Le Querrec puisqu'elle a parlé de la révolte par internet dans son livre. J'ai particulièrement retenu ce passage puisque d'après moi il est vrai que le virtuel peut parfois poser bon nombre de...

Sous sa beauté carapace, un pétale doreDe sommeil ou de soleil, son si pur éclatSonge jaune et supplie que de sens on le cla-me cherches-tu ? J'habite, au moins, un faisceau d'orL'on me recouvre à tort de quolibets racistesAlors que dort la pluie d'Appolon,...

Je me lit , je me cigarette. Je m'inconscient , raison du choc ? Adèle, seulement Adèle. Elle m'obsession . J'invention une maladie au bureau. Hier soir, l'amour et bouteille de vin blanc. Et Adèle en tête. source

Couverture du recueil de Lou Raoul. Lecture d'un extrait du recueil de Lou Raoul. - Lecture Poétique Lou Raoul.mp3 Justification du choix du même extrait du recueil de Lou Raoul. - Justification Lecture Poétique.mp3 L'attente d'une certitude. Laquelle...

Les couleurs de l’hiver Aspirent la mélancolie des beaux jours Les stupides mœurs routinières Les inlassables départs déchirants Les matins glacials, aspirant mon cœur Fragile comme un glaçon transparent Tout s’écoule sans nous laisser le temps Attendre...

Van Gogh, La nuit étoilée A tree in the night In the winter night All shivering of stars Begins listening to A spring at its feet What it hears On the way down In its roots Sometimes the voice Of the depths Sometimes the one of the tops Whose cowbells...

Tu émanes, tu t’en vas souvent ainsi. Tu irradies comme un meneur de lune. Tu sais, ton monde n’a pas changé il vibre juste autrement. Il est tout simplement cadencé par le silence et l’amour. C'est dans le silence que se retrouvent les gens qui s'aiment...

Vous avez commencé la lecture de la traduction écrite. La voix qui vous parle où il n'y a rien. ( Écoutez ) Il a écrit ceci. ( Non ! ) Il vous parle, il écrit : Non, je n'ai pas vu ceci, je suis en train. Je suis en train d'écrire. ( Lettre à lettre....

Tu as tout gâché, Rappelle-toi combien j'ai pu t'aimer, Tu es parti sans même te retourner, Maintenant je marche sans savoir où aller Je me voyais comme dans un palace, Tu m'as fait me sentir si spéciale, Mais une autre a pris ma place, Moi qui te croyais...

Ô Tristesse. Où caches-tu ta beauté ? Où caches-tu cette joie que tu as ressentie en jouant à faire des nœuds dans mon esprit ? Toi-même, tu ne le sais pas. Et tu... tu penses que je devrais le deviner ? Ne serais-tu pas un poil égoïste, Chère Tristesse...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>