Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Dans le roman épistolaire de Choderlos de Laclos Les Liaisons dangereuses , le personnage qui m'a le plus marqué et dont je voudrais faire l'éloge est la Présidente de Tourvel. tableau de Jean-Bptiste Greuze, A Girl with a dead Canary source Tout d'abord,...

Je me souviens des retrouvailles avec les italiens Je me souviens de ce premier repas avec la famille Je me souviens de cette chambre Je me souviens du chemin pour aller au lycée Je me souviens du Liceo Cecioni Je me souviens de la piazza grande Je me...

" Ce fut un dimanche incolore le coeur et l'esprit englués de bruine un dimanche de plomb dont la manière disqualifiait toute une vie par bonheur nous avons déniché un vieux Capra en noir et blanc" A la page 24 du recueil Flotilles, d'Anne Jullien J'ai...

A petits pas L'amour s'en va Sur le sentier On voit ses pieds On peut le suivre Il était ivre Et titubait Comme il fallait Sans savoir où Tenir debout J'ai réellement adoré ce poème, je le trouve vraiment original et rien que par de simples mots, il nous...

Je suis partie du texte original de la lettre XXI du roman Les Liaisons dangereuses de Laclos, et je l'ai traduit dans une version plus adaptée au langage du 21ème siècle : Hey Merteuil ! Olala il m'est arrivé un truc de dingue faut que je te raconte...

Je pense que le recueil Une phrase de François Zénone aurait pu s'appeler : Une vie Le poète semble nous parler de moments choisis, de séquences personnelles qu'il nous fait partager. Ces "phrases" sont palpitantes, frémissantes, tremblantes de vie ....

18 avril 2013 "Que tu es belle, Florence..." La Marquise Cibo - Pourquoi ai-je répondu que je ne voulais plus le voir ? pourquoi ? Ah ! pourquoi y a-t-il dans tout cela un aimant, un charme inexplicable qui m’attire ? (Elle ouvre sa fenêtre.) Que tu es...

Mon poème préféré dans le recueil d'Anne Bihan, Flottilles, est celui de la page 46 : qu'a-t-on à gagner de si précieux pour abandonner à l'âge vieilli et aux sables l'absolu rayonnement de l'enfance ? C'est le poème qui m'a le plus parlé car pour moi...

18 avril 2013 Florence L'Arno Tebaldeo. Je ne respecte point mon pinceau, mais je respecte mon art. Je ne puis faire le portrait d’une courtisane. Lorenzo. Ton Dieu s’est bien donné la peine de la faire ; tu peux bien te donner celle de la peindre. Veux-tu...

La poésie de Pierre Mabille, c'est avant tout une gigantesque anaphore de " l'homme ". Des hommes tous différents, inhumain, loup, qui l'aime, qui sort de prison, tous ces hommes qui un jour n'existent plus.

Poème de Danceny à propos de Cécile, adressé à Mme de Volanges. De trois personnes les larmes ont coulé. Votre chagrin, Madame, est justifié, Et mon amour inconsolé. Nous ne sommes point victimes De ce secret non plus intime, Mais de sentiments incontrolés...

Dans le roman épistolaire Les Liaisons dangereuses, le personnage qui m'a le plus marquée est Cécile Volanges. Cécile est une jeune fille de quinze ans qui a grandi au couvent, elle ne connaît donc pas le "monde réel", d'où son extrême naïveté tout au...

<< < 10 11 12 > >>