Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

RECU le 4 janvier 1536 à 10 heures 49 Tchou ma caille ça fait un baille que t'ai repérée sur ton pretty balcon faut qu'on se capte et de ces aprems je suis vraiment en solo depuis quelques temps.

Dans le vieux Manhattan il pleut violemment, il fait noir au bas des buildings menaçants. La sombre Gena sort du théâtre encore illuminé, salue brièvement les admirateurs excités et pressants, massés serrés sur le trottoir sali par une nuit de débauche...

Maintenant que j'ai vu Mourir Europe Que ta prose n'a pas pu Brûler ces échoppes Que tu es la Sous les toits à m'attendre Fin du monde Comme avant ?

Si ce recueil était un phénomène météorologique ce serait L a pluie Si ce recueil était un animal ce serait Un oi s e au Si ce recueil était une saison ce serait L'hiver Si ce recueil était une couleur ce serait Le gris

J'ai choisi de relier ce livre à une vidéo qui correspond tout à fait aux habits et costumes de celles du livre Lorenzzaccio . De plus, les personnages me font penser au Duc Alexandre de Médicis et à la Marquise.

Acte V Scène 2 Lorenzo arrive cher Philippe Strozzi à Venise. Il lui apprend qu'il vient de tuer le Duc. Philippe [apprenant la mort du Duc] : Vraiment ! vraiment ! - cela est incroyable. (5 répliques plus tard) Lorenzo [apprenant le refus de Philippe...

« Comme dans les rèves de nudité terrifiante, des yeux posés sur mes erreurs et s'evertuer à feindre la déconcentration la plus complète; L'erreur est humaine suffit à me donner la chair de P O U L E. »

La tempête s'abat par deux fois sur la ville où l'on est encore parapluie aussi haut que le toit de l'église tôles aux craquements dispersés sur la place tremblements sous l'averse mais pourquoi ces arbres dit l'homme dans le train courent-ils vers la...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>